jeudi 5 juillet 2012

Passeggiata dans les jardins de la villa Aldobrandini

Oui, c'est un peu mort par ici. Ben oui, j'ai pas d'histoire folle à raconter, pas de voyage rocambolesque, pas de rencontre spéciale, pas d'évènement fou fou. Pourquoi ? Parce qu'il fait chaud.
On dirait que tout le monde est mort à Rome. Les bus ne passent plus que paresseusement. La journée, les rues sont désertes. Les volets sont clos. En face de ma fenêtre, il y a une petite vieille assise à l'ombre sur son balcon qui n'a pas bougé depuis 3 semaines. De temps en temps je l'aperçoit et me rappelle dans un sursaut effrayé qu'elle est là, dans l'ombre, le corps inerte mais les yeux bien vifs. Elle me fait un peu flipper.
Du coup, on s'adapte. La nuit, il est difficile de dormir avant 2 heures du matin (voire plus) à cause de la chaleur qui rend nerveux. On va mettre les pieds dans la fontaine à côté de la maison en attendant que la chaleur tombe. On s'endort tard et le matin c'est de nouveau la chaleur qui nous réveille, luisants, les cheveux dressés sur la tête. On se jette sur les glaçons, on fait du café glacé. Jusqu'à 18 heures on essaie de rester terrés sous le ventilateur sans sortir de la maison. J'essaie de réviser. Ma coloc compte ses poils au jambes. L'aiguille de la pendule fait tic-tac. Vers 18 heures, lassées par l'ennui, on se décide à sortir, boire de l'eau fraiche dans un parc pendant qu'enfin, le soleil se couche. C'est comme ça que j'ai découvert les jardins suspendus de la villa Aldobrandini.
Rien que le nom fait rêver, non ?


Statues sans têtes, bancs sans assise, herbe jaunie ... l'ambiance est au temps arrêté dans ce jardin si calme et pourtant en plein milieu de Rome, à deux pas du Colisée et de Piazza Venezia. Tout les amoureux de Rome sont là pour admirer le coucher de soleil (même si quand on se roule des pelles pendant deux heures et demie sans respirer, je me demande ce qu'on en voit, m'enfin).


Qui c'est qui trouve ce que c'est le monument qu'on voit au fond ?
Pour nous, c'est pizza froide en guise de repas !

J'ai vraiment adoré ce parc, si tranquille et si beau. Les horaires d'ouvertures ne sont pas très fixes, c'est le gardien qui décide. Nous on a été priées de quitter les lieux vers 20 heures, ce qui tombait très bien vu qu'on allait voir un film au Teatro Valle (climatisé !) à 21 heures. A Rome, l'été, vivons la nuit !

L'adresse :
Giardini di Villa Aldobrandini, via Mazzarino
metro Cavour
(dix petites minutes de marche à travers le dédale de rues de Monti vous permettent de rejoindre agréablement le parc. Et si vous passez devant la pizzeria via dei Serpenti, c'est de la que vient celle de la photo : c'est d'la bombe bébé !)

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. Malgré la chaleur je vois que l'appétit est toujours là, c'est bon signe ! Profites bien et à bientôt...

    Tanti bacci

    Mama

    RépondreSupprimer
  2. C'est le monument à la gloire de Victor-Emmanuel. Qu'est-ce que j'ai gagné ? Une glace parmesan-petit-pois ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo ! Je te l'envoie par la poste. Avec ou sans pancetta ?

      Supprimer
  3. ah oui, c'est un bel endroit pour attendre la fraicheur du soir!

    RépondreSupprimer
  4. j'aime bien que ta maman commente, c'est mignon (veinarde)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma maman est ma plus grande fan je pense, si j'écris pas elle me le fait remarquer "c'est quand, le prochain article ?!" et ma maman est aussi devenue super fan de ton blog qu'elle lit tout les jours ^^
      et Danielo c'est mon papa :)

      Supprimer